Les Tops et les Flops en Chine

» Posted by on août 13, 2013 in Chine, Destinations, Un peu d'organisation | 0 comments

Les Tops et les Flops en Chine

Dernière soirée en Chine : c’est l’heure du bilan ! Nos 2 mois passés ici nous ont largement laissé le temps d’apprécier les différentes facettes du pays. La Chine, on l’adore et on la déteste. Elle nous a émerveillé souvent, exaspéré parfois. Elle ne laisse pas indifférent, la Chine. Peut-être plus que n’importe quel autre pays, elle se prête bien facilement au petit jeu des tops et des flops.

Les Tops :

  • La Grande Muraille : impressionnante, même plus que ce qu’on avait imaginé !

  • La nourriture, un régal à chaque repas. Mention spéciale aux baozi de Shanghai, que nos papilles n’oublieront jamais.

  • Les Gorges du Saut du Tigre : notre premier vrai trek, un qui nous a fait transpiré pour de vrai.

  • La vallée de Jiuzhaigou : ce bleu !

  • La ville de Tongli à la tombée de la nuit, ses petits canaux, notre balade en bâteau

  • La vieille ville de Sashi, la Chine telle qu’on en rêve quand on ne la connaît pas.

  • Les gens qui vous aident dans la rue, la gentillesse de la plupart des chinois et leur curiosité à notre égard. Nous n’oublierons pas le jeune homme qui nous a chanté une chanson de Glee dans l’aéroport de Jiuzhaigou, rien que pour nous, rien que pour nous faire patienter parce que notre vol avait du retard ;-)

Les Flops :

  • Les mamies pousseuses, celles qui vous jetteraient par terre pour une place dans le métro.

  • Le manque d’authenticité : tout ici est sur-fabriqué, les anciennes villes rasées et reconstruites « à l’ancienne » (Dali et Lijiang), les sites touristiques bétonnés… même certains spectacles « traditionnels » sonnent faux.

  • Les entrées payantes : tout ce que vous souhaitez visiter en Chine est payant. Les lacs, les rivières, les prairies, votre porte-monnaie ne sera pas épargné.

  • Le caractère bruyant des chinois : je n’oublierai jamais ce trajet passé dans un bus-couchette allant de Xi’an à Shanghai et les malheureux qui n’ont pas épargné mon sommeil, ceux qui mastiquaient comme des bœufs lors des repas, ceux qui ne décollent pas leur oreille (et leur bouche surtout) du téléphone dans le métro.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>