Parc du Peuple de Chengdu

» Posted by on juil 17, 2013 in Chine, Destinations, Un peu de culture | 0 comments

Parc du Peuple de Chengdu

En écrivant cet article, je ne peux m’empêcher de penser aux week-ends d’été parisiens, ceux où j’enfilais mon plus petit débardeur, mon plus petit short, mes plus grosses lunettes de soleil avant d’aller dans un parc, étaler mon paréo et ne plus bouger pendant quelques heures pour être sûr de bronzer un peu. Allez venez, il fait chaud, il fait beau, je vous emmène au Parc du Peuple de Chengdu. Vous n’aurez pas envie de vous allonger sur l’herbe : il y a beaucoup plus drôle à faire !

D’abord, s’il est l’heure de manger, essayez les petits bols de nouilles au piment. Un petit bol de nouilles, du sucre, du sel, des oignons, des épices, du piment… Prévoyez seulement de ne pas devoir parler pendant les 30 minutes qui suivent: la langue est paralysée, les lèvres insensibilisées, c’est à peine si vos yeux peuvent encore pleurer.

Après avoir recouvré toutes vos capacités, vous pourriez avoir besoin d’une femme. Dans une petite allée au milieu du parc, des petites annonces décrivent les femmes en recherche de maris. Poids, taille, couleur des cheveux : faites votre sélection et allez parler à ses parents (ou famille) qui attendent et espèrent trouver chaussure au pied de leur progéniture.

S’ils ne vous trouvent pas à leur goût, peut-être devrez vous faire vos preuves au karaoké ? Vous n’aurez sans doute pas de mal à faire mieux que les petites dames qui chantent l’une à côté de l’autre (c’est plus pratique pour s’entendre chanter sans doute).

Vous avez trouvé votre femme? Pourquoi pas un petit verre dans un salon de thé à présent ? Vous pourrez siroter votre breuvage tout en vous faisant tranquillement laver les oreilles. Non, n’ayez pas peur des instruments qu’on vous montre : des pinces, des broches, des aiguilles, tout est bon pour retirer ce qui vous bloque l’orifice auriculaire. Bien entendu, on ne lave pas les ustensiles entre les clients, sinon ça ne serait pas marrant !

Ah, et juste avant de partir, n’oubliez pas de donner le biberon aux poissons. Pour 8 yuans, on vous prêtera un bâton muni d’un biberon. Remplissez le d’eau du lac et de quelques graines de nourriture pour poisson, placez le dans le parc et attendez qu’une grosse carpe vienne y téter…

Ils sont fous ces chinois !

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>