Mont Emei, du courage il te faudra !

» Posted by on juil 12, 2013 in Chine, Destinations, Un peu d'aventure | 0 comments

Mont Emei, du courage il te faudra !

Les guides sont unanimes : on ne va pas au Sichuan sans gravir le Mont Emei. On nous promet monts emeirveilles (notez le jeu de mot grandiose), on nous dit qu’on va souffrir mais que ça en vaut la peine… Heureusement, je suis là, et je vais rétablir la vérité.

Avant de commencer, voici deux conseils à suivre pour gravir le Mont Emei:

- Achetez-vous un bâton en bambou en bas de la montagne, utile non seulement pour faire semblant de faire du kung-fu devant les temples, mais aussi et surtout pour combattre les singes agressifs qui vous bloquent la route.

- Oubliez que vous êtes humains.

De l'utilité du bambou, qui casse mais ne plie pas

De l’utilité du bambou, qui casse mais ne plie pas

De l'utilité du bambou, qui casse mais ne plie pas

De l’utilité du bambou, qui casse mais ne plie pas

1- Vous êtes prêts à souffrir ? A vos marques, prêts, partez !

 Le Mont Emei, ce n’est qu’une succession d’escaliers. Je n’ai pas compté les marches, j’ai perdu toutes mes capacités de calcul (et les autres) au bout de la 10 000e. Si malgré cet article, vous souhaitez quand même grimper, essayez donc différentes techniques :

  • Celle du crabe : on marche sur le côté pour moins plier les jambes

  • Celle du chien : à quatre pattes, pour s’aider de ses mains- attention néanmoins, cette technique est dangereuse car le chemin est parsemé d’embûches (potentiels crachats chinois).

Technique du Chien

Technique du Chien qui souffre

  • Celle des chinois : se faire transporter dans une chaise par des porteurs. Si si, vous pouvez payer un pauvre bougre qui vous emmènera sur ses épaules. Mon esprit inébranlable n’a pas succombé à la tentation (même si le petit Diable esclavagiste sur mon épaule me ressassait « A quoi bon souffrir, Gaëlle ? »)

En tout, c’est huit heures de marche (de marches) pour aboutir au Saint Graal, qu’on appelle le Golden Summit. Huit heures sans répis où vous ne faites que grimper des escaliers. En MP pour ceux qui voudraient des photos de nos fessiers d’acier.

 2- La vérité sur ce que c’est que dormir dans un Temple en haut d’une Montagne Sacrée

Après avoir gravi les escaliers, nous dormons dans un Temple située au sommet. La brume habille les pics du mont sacré et le soleil qui se couche enveloppe d’une tendre lumière le temple or et vermeille. Nous partageons un bon repas chaud avec les moines et les autres pèlerins. Ça vous fait rêver ? Plus moi ! La vérité c’est :

  • Que nous avons payé un lit dans ce temple deux fois plus cher que nos chambres habituelles

  • Que nous n’avions pas d’électricité

  • Que la chambre était horrible (un dortoir aux murs crasseux et aux couvertures moites)

 

Notre nid d'amour

Notre nid d’amour

  • Que nous avons dû faire notre toilette au dessus de la poubelle de notre chambre pour éviter la salle de bains communes à l’odeur peu ragoûtante.

  • Que nous avons dû nous retenir de faire pipi pour ne pas utiliser les toilettes.

  • Que nous avons mangé dans des bols d’une propreté douteuse (chacun devant faire sa vaisselle -sans éponge-dans une bassine commune après avoir mangé).

  • Que ce n’était probablement pas Chef Marx qui cuisinait.

Au petit matin, lorsque vous vous réveillez (ou plutôt lorsque vous vous faites réveiller par un brouhaha tout chinois -cf dernier point dans mon portrait d’un chinois), vous ouvrez la porte de votre chambre et vous retrouvez face à face avec une bande de singes enragés. Vous ne pourrez pas les mettre dans votre album de singes car ils vous attaquent lorsque vous les prenez en photo, vous ne pourrez pas non plus leur montrer que vous avez de quoi manger sur vous car ils vous sauteront dessus : tant pis, on reprend la marche le ventre vide !

Bon, mais quand même, on y est arrivé, et voici quelques photos de notre récompense:

DSC03857 [Gaelle]DSC03868 [Gaelle]DSC03871 [Gaelle] DSC03869 [Gaelle]

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>